9 choses à régler avant la naissance de votre enfant

 

 

Que faut-il régler avant l’arrivée de votre enfant ? De l’allocation de naissance à la mise au courant de votre employeur, notre spécialiste fait le point.

 

 


Que faut-il régler avant la naissance de votre enfant ?

Vous attendez un heureux événement ? Félicitations ! 🙂 Une grossesse, c’est toute une aventure. Quelles formalités faut-il régler avant la naissance de votre enfant ? Nous vous avons préparé un récapitulatif pratique.

1. Demandez votre allocation de naissance

Bébé arrive ? Vous avez droit à une allocation de naissance, qui fait partie de vos allocations familiales. Vous recevez ainsi un soutien financier bienvenu dès le départ. Vous pouvez demander votre allocation de naissance à partir de votre grossesse et jusqu’à cinq ans après la naissance de votre enfant. Nous vous conseillons de le faire dès à présent.

 

Chez MyFamily, vous pouvez facilement introduire votre demande en ligne : nous nous occuperons de tout pour que vous receviez l’1.214,49 euros sur votre compte à partir de 2 mois avant la date de naissance présumée de votre enfant.

2. Trouvez une crèche ou un.e gardien.ne d’enfants

Avant la naissance de votre enfant, l’une des premières choses à faire est de réserver une place à la crèche ou une solution de garde d’enfants. Vous pouvez facilement chercher une crèche affiliée et agréée sur le site web de l’agence flamande Kind & Gezin. Essayez de vous inscrire le plus rapidement possible, car il y a souvent une liste d’attente.

Vous hésitez entre une crèche ou un.e gardien.ne d’enfants ? Voici un aperçu des similitudes et des différences pour vous aider à faire le bon choix pour vous et votre famille.

3. Informez votre employeur de votre grossesse

En informant votre employeur de votre grossesse, vous bénéficiez d’une protection contre le licenciement en Belgique. Vous pourrez aussi demander certains privilèges afin que votre grossesse se déroule le mieux possible. Vous pouvez annoncer votre grossesse à votre employeur comme vous l’entendez. Un entretien personnel est généralement la meilleure option. Demandez-en un à votre employeur dès que vous sentez que le moment est venu d’annoncer la nouvelle de votre grossesse sur votre lieu de travail.

Votre employeur vous demandera notamment un certificat médical reprenant votre date d’accouchement présumée. Remettez-le-lui au plus tard sept semaines avant votre congé de maternité. Vous attendez une naissance multiple ? Dans ce cas, remettez à votre employeur le certificat médical avec la date probable de l’accouchement au plus tard neuf semaines à l’avance. Vous aurez aussi besoin de ce certificat médical pour demander votre allocation de naissance.

4. Informez votre mutuelle

Lorsque vous attendez un enfant, il est préférable de contacter rapidement votre mutuelle, pour plusieurs raisons :

  • Au début de votre grossesse, mieux vaut vérifier si vous avez payé toutes vos cotisations et si vous êtes en ordre d’affiliation. Votre mutuelle vous remboursera une partie de vos visites médicales, mais aussi la préparation de votre accouchement, la facture de votre séjour à l’hôpital, les soins de santé de votre bébé et votre congé de maternité.
  • Pendant votre congé de maternité, vous avez droit à une allocation de repos de maternité de votre mutuelle. Vous devrez joindre à votre demande une attestation médicale qui indique la date présumée de l’accouchement. Votre mutuelle vous remettra alors les documents nécessaires à remplir par vous et votre employeur, ou par l’organisme de paiement des allocations de chômage si vous êtes au chômage.
  • Après votre accouchement, vous devez fournir un certificat de naissance. Votre mutuelle calculera alors la date à laquelle votre congé de maternité prend fin. Vous devez prouver votre reprise du travail à votre mutuelle dans les huit jours qui suivent cette date.
  • Vous et votre partenaire n’êtes pas affilié.es à la même mutuelle ? Dans ce cas, vous devrez décider à quelle mutuelle affilier votre enfant. Pour faire ce choix, prenez le temps de comparer leurs services.

Enfin, votre mutuelle vous versera une prime de naissance pour votre nouveau-né.

Vous avez du mal à vous y retrouver ? Toutes les mutuelles se feront un plaisir de vous aider. Mutualité Helan (NL) vous propose par exemple un entretien d’information pour vous accompagner dans vos démarches administratives. Vous pouvez aussi vous abonner aux Lettres d’info grossesse (NL) de Mutualité Helan pour vous tenir au courant.

5. Réglez votre assurance hospitalisation

Vous avez déjà une assurance hospitalisation ? N’oubliez pas d’informer l’assureur de votre grossesse. Ainsi, vous pourrez notamment bénéficier du remboursement de vos frais d’hôpital et d’une aide à domicile supplémentaire. Important : pour cela, vous devez avoir souscrit votre assurance hospitalisation avant votre grossesse. Si vous souscrivez après le début de votre grossesse, les frais que vous avez encourus avant, les frais d’accouchement et les frais des complications éventuelles ne vous seront pas remboursés.

Plus d’infos ? www.assurances.be (NL)

6. Vous n’êtes pas marié.e ? Décidez du nom de famille de votre enfant

Vous n’êtes pas marié.es, mais vous souhaitez que votre enfant porte le nom de famille de son papa ? Dans ce cas, rendez-vous ensemble à la maison communale pour que le futur père puisse reconnaître son enfant. C’est possible à partir de la 26e semaine de grossesse. Ce faisant, vous enregistrez aussi l’autorité parentale. N’oubliez pas de prendre vos deux cartes d’identité avec vous. Vous devrez présenter la preuve de reconnaissance avec la déclaration de naissance. Le père peut aussi reconnaître l’enfant après la naissance. Cependant, si vous le faites avant la naissance, il pourra aller déclarer votre enfant tout seul. 

7. Visite guidée de l’hôpital

Avez-vous déjà choisi l’hôpital où vous souhaitez accoucher ? Si c’est possible, inscrivez-vous pour une visite guidée. Certains hôpitaux vous proposent des visites jusqu’à un mois avant la date prévue de l’accouchement. Dans d’autres hôpitaux, il est préférable de prendre rendez-vous quelques mois avant la naissance de votre enfant.

8. Planifiez vos soins postnataux

Vous optez pour un accouchement à domicile ? Dans ce cas, il est important d’organiser vos soins postnataux à temps. Mais même si vous allez accoucher à l’hôpital, il est agréable et utile de planifier des soins postnataux, d’autant que le nombre de jours d’hospitalisation à la maternité est limité. Vous pouvez obtenir des informations à ce sujet auprès de votre mutuelle ou dans les différents centres d’expertise pour soins postnataux dans chaque province. D’ailleurs, votre mutuelle interviendra dans les frais.

9. Créez votre liste de naissance

Avec un bébé à la maison, vous devrez avoir beaucoup de choses sous la main. Les magasins pour bébés pourront vous aider à rédiger une liste de naissance. Vous savez déjà ce qu’il vous faudra ou vous avez le nécessaire, et vous préféreriez recevoir de l’argent comme cadeau de naissance ? Ouvrez un compte d’épargne pour bébé ou un compte Yongo (NL). Vous pourrez ainsi acheter vous-même ce dont vous avez besoin et commencer à épargner ou investir pour votre petit bout !

Bienvenue dans le train

Les quatre derniers mois de votre grossesse, vous pouvez voyager en première classe avec un billet ou un abonnement de deuxième classe sans payer de supplément. Du moins, à condition d’avoir sur vous votre certificat médical avec la date d’accouchement présumée. Demandez-en simplement un à votre médecin. Vous souhaitez en savoir plus ? Lisez tout à ce sujet ici (NL).

Besoin d’une check-list ?

Vous aimeriez avoir une vue d’ensemble claire de tout ce qu’il y a à faire avant la naissance de votre enfant ? Téléchargez notre check-list pratique, imprimez-la et affichez-la bien en vue. Vous saurez ainsi que vous avez pensé à tout – et vous pourrez avoir l’esprit tranquille 😉

 

Liste de contrôle